Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 19:16

Alors que depuis plusieurs mois, l'Organisation des Nations-Unies travaille, avec d'autres organismes internationaux comme l'Union européenne, à la rédaction du texte en vue du sommet de la terre « Rio+20 », l'Union européenne elle, travaille à ce que le droit à l'eau et à l'assainissement ne soit plus considéré comme un droit fondamental pour l'humanité !

Ce texte, intitulé « Le Futur que nous voulons », fixe les grandes orientations en matière de développement durable. Il évoque donc les questions liées à l'eau et à l'assainissement.

Or,  Nis Christensen, chef danois du Secrétariat de Rio +20, a confirmé le 18 mars que l'Union européenne propose de supprimer la référence au droit humain à l'eau et l'assainissement dans le texte de l’ONU.

Il faut condamner cette tentative de l’actuelle Union Européenne de saboter  la grande conquête que représente la reconnaissance du droit humain à l’eau et à l’assainissement par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 28 juillet 2010.

Si cette tentative est choquante, elle n’est toutefois pas étonnante. Il faut savoir que 16 pays de l’UE sur 27, donc la majorité des Etats membres, se sont abstenus lors du vote de la résolution de l’ONU. Dans les pratiques onusiennes, l’abstention signifie une forme voilée d’opposition.

Il faut empêcher que ces mêmes pays (parmi lesquels le chef de file est le Royaume-Uni) parviennent à mutiler le droit à l’eau à l’occasion de Rio+20, la plus grande rencontre de ces vingt dernières années par la communauté internationale sur le devenir de la vie sur la Planète Terre. 

Continuons à nous battre pour que l'accès à l'eau soit reconnu comme un droit inaliénable de l'Humanité. L'eau est le bien commun à tout être humain et il est d'autant plus précieux que rare.

Partager cet article

Repost 0
Published by CEP 17
commenter cet article

commentaires