Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 09:51

Au nom de CEP 17, lors de la réunion publique sur le SCOT à l'espace Encan de La Rochelle,  Daniel Vince, président de notre association, a effectué l'intervention suivante :

 

 

 

"Lorsque l’on évoque les projets d’aménagement et de cohérence territoriale la question de l’eau ne peut pas être oubliée.     

En effet, prendre en compte les critères de développement durable, passe aussi par cette question essentielle :  

Comment assurer à tous nos concitoyens l’accès à l’eau potable de qualité  à un même prix abordable pour tous ?   

Cette question est bien à sa place dans la réflexion du  SCOT. 

Je développerai trois points : 1/ Un état des lieux  2/ Des perspectives 3/ Une proposition  

La situation aujourd’hui

 

L’association, CEP 17 a  déjà pointé les nombreuses incohérences actuelles dans le système d’accès à l’eau : 

 La Rochelle ville phare de la CDA possède une régie publique permettant ainsi de garantir un prix maîtrisé. 12 communes de la CDA, qui ont délégué leur gestion de l’eau au Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau de La Rochelle région Nord, ont accepté depuis de longues années une  Délégation de Service Public à un opérateur privé, la SAUR, pour l’adduction d’eau.  L’usine de production d’eau est propriété de la CDA qui la fait gérer par la SAUR et  à qui  le syndicat doit en partie l’acheter. 

   D’autres communes de la CDA font distribuer l’eau par la RESE la Régie d’exploitation des services de l’eau du département. Toutes adhèrent au syndicat départemental moyennant une taxe de péréquation.  

Cette situation entraîne une grande disparité entre toutes les communes quant au prix payé par les usagers. Et les usagers c’est nous tous. 

  C’est un système historiquement justifié par la nécessité, il y a 60 ans, de créer les réseaux, d’amener l’eau vers les zones urbaines ou rurales qui en manquaient, mais qui est aujourd’hui devenu parfaitement obsolète. 

  Après l'état des lieux, les perspectives et ce sera mon deuxième point  

Dans le souci d’un développement durable et maîtrisé, comme évoqué ce soir   dans l’esprit du SCOT, la politique de l’eau, bien naturel, doit redevenir bien public et retrouver une cohérence territoriale.  

Pour notre part, nous sommes convaincus que seul un service public permettrait à la CDA d’ouvrir la perspective d’une vraie politique de l’eau conforme à l’intérêt général.  Il lui faut également retrouver une cohérence territoriale de gestion, de sa production jusqu’au robinet des usagers et à son traitement avant le retour à la nature. 

La maîtrise et l’autonomie de sa politique apparaissent de ce point-de-vue fondamentales.  

En effet, au moment où le gouvernement, dans son projet de réforme des collectivités territoriales prétend vouloir simplifier, démocratiser et adapter notre organisation territoriale, notre CDA doit être présente et anticiper les évènements, pour en avoir le contrôle.  

Mon dernier Point, notre proposition :  

La décision du Syndicat de repousser à Octobre 2010 la mise en place d’une nouvelle gestion publique ou privée aurait pu nous permettre de débattre réellement des scénarios de système de gestion souhaitables pour l’avenir. Cela n’a pas été le cas.  Nous venons de constater une fois de plus, le manque de transparence du déroulement de la procédure qui a encore une fois laissé pour compte le débat public, en prenant des décisions hâtives entre initiés.  

Cependant, réfléchir ensemble, reposer à plat la politique de l’eau et de son système de gestion, reste indispensable pour garder la maîtrise du développement de notre territoire. Y associer l’ensemble des acteurs concernés nous semble incontournable.  

 NOTRE ASSOCIATION  CEP 17, renouvelle donc publiquement sa  candidature pour participer à un groupe de travail et mener à bien cette réflexion sur une politique soucieuse d’un accès de tous à l’eau potable dans les mêmes conditions de qualité et de prix. 

  Ce groupe de travail, qui aurait pour mission de réfléchir à des solutions de gestion publique de l’eau, cohérentes avec l’aménagement du territoire dans les années à venir, et qui, à notre avis, devrait être initié par la CDA dans le cadre du SCOT."

 

 

 

 

 

                                                       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CEP 17
commenter cet article

commentaires

LESIMPLE 21/05/2010 13:41


Excellente intervention ; je suis sûr que comme moi, beaucoup d'usagers seraient intéressés par la réponse des politiques de la CDA