Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 17:11

P1020816_1-copie-1.jpgCEP 17 a tenu mardi 23 novembre 2010 son assemblée générale annuelle à Aytré. Madame la maire d’Aytré, Suzanne Tallard, prise par d’autres obligations, était excusée, mais elle a tenu à nous proposer une rencontre dans un délai proche. Étaient également excusés Claude Chauveau pour INDECOSA CGT et Gérard Blanchier pour l’ADAP.  

 

L’association a fait le point de son action en faveur d’une gestion publique de l’eau, moins chère pour les usagers et plus transparente.

 

 Après la décision du Syndicat d’eau de la région nord de La Rochelle de reconduire une gestion privée avec le même délégataire, la Saur, la prochaine opportunité de changement de gestion sera 2022 !

 

Néanmoins, CEP 17 n’abandonne pas le combat. Avec ses adhérents et ses partenaires  présents dans la salle, Verts, Parti de Gauche, Parti communiste, l’association  a fourbi ses armes et s’est fixé des objectifs pour un avenir plus immédiat :

  • Surveiller, déjà les premières factures d’eau du nouveau contrat pour vérifier que les promesses de la Saur et du Président Grimpret d’une baisse significative du prix de l’eau, de 27%, seront bien tenues.
  • Ensuite, vérifier que ce prix est bien au-dessous du prix proposé par la RESE, puisque le comité syndical avait payé un cabinet d’étude pour effectuer la comparaison entre gestions privée et publique et que celui-ci avait expliqué que la première (gestion publique) serait plus chère que la seconde (gestion privée).
  • Promouvoir une politique de l’eau qui, en sortant de la marchandisation de l’eau et de rentabilisation au bénéfice des actionnaires, puisse prendre en compte d’abord l’intérêt social, en proposant une tarification progressive de l’eau, à peu près telle que la donne en exemple le Parti de Gauche : Les 15 premiers m3 gratuits, puis un prix aux alentours de 0,70€ le m3 entre 16 et 120 m3 de consommation et au-delà, un prix différent et plus élevé.
  • Participer aux travaux du groupe d’étude sur l’’aménagement du territoire prenant en compte la gestion de l’eau, dans le cadre du SCOT et auquel le président de la CDA, Maxime Bono nous a conviés.
  • Nous intéresser davantage à la politique départementale de l’eau en prenant contact avec d’autres associations œuvrant  dans le même sens que nous.
  • Élargir notre action vers une politique plus globale de l’eau prenant en compte aussi bien la préservation de la ressource, que  sa production, son stockage, son traitement, sa distribution et son utilisation par les différents acteurs économiques.

CEP 17 lance par ailleurs un  appel aux Partis politiques pour qu'ils intègrent l'option publique de la gestion de l'eau potable dans leur programme électoral pour les cantonnales.

Après quittance donnée au trésorier pour sa gestion, le bureau de l’association a été réélu.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CEP 17
commenter cet article

commentaires