Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 09:42

Nous publions ici l'article de Sud-Ouest :

Jeudi 20 octobre 2011 
Par DOMINIQUE PARIES

 

Saintes

« Ça ressemble à une régie mais… »

La formule de la régie intéressée a fait l'objet de vives critiques lors de la nouvelle réunion publique .

 Les questions ont fusé. PHOTO DOMINIQUE PARIES

Les questions ont fusé. PHOTO DOMINIQUE PARIES

Entre les avantages et les inconvénients d'un retour en régie municipale - elle existait à Saintes avant 1973 - ou une nouvelle délégation de service public - à Véolia, l'actuel opérateur, ou un concurrent - bien des questions se posent encore. Comme la municipalité vient de sortir du chapeau une troisième formule, la régie intéressée, (lire « Sud Ouest » du 17 octobre), les arguments ont fusé lors de cette nouvelle réunion publique.









« Comme le Canada Dry »

La fameuse régie intéressée fut, ainsi, soumise au feu des critiques des membres d'Eaux Secours Services Publics 17. « Cette régie, c'est comme le Canada Dry qui a le goût de l'alcool mais qui n'en est pas. La régie intéressée, ça ressemble à une régie mais ce n'en est pas une. Elle permet de faire supporter les inconvénients d'une délégation de service public (DSP) par la Ville. C'est ainsi que l'on se fait couillonner ! », asséna Jean-François Saunoi.

« La régie intéressée conserve pas mal de défauts d'une DSP. Elle offre, peut-être, moins d'opacité financière », concéda Claire Sartre-Loubignac, la présidente d'Eaux Secours Services Publics 17. Les élus ne répondirent guère sur cette formule intermédiaire. Un représentant du cabinet Service Public 2000, à qui la Ville a demandé d'établir un cahier des charges type, reconnut que la régie intéressée, peu employée, présentait « des complexités dans les mécanismes. » Il précisa aussi : « La Ville reste ainsi maître de sa politique tarifaire ; pas dans le cadre d'une DSP et d'un contrat d'affermage ».

Tandis que Gaëlle Quemener, ingénieur du service des eaux de la Ville, estime à 12,71 % l'augmentation de la facture de l'usager dans le cas de création d'une véritable régie municipale, Jean-Luc Guerbois, militant d'Europe Écologie-Les Verts, assure que le prix de l'eau baissera : « Notre propre étude conduit, avec une régie municipale, à une diminution de 10 % de la facture. »

De son côté, Eaux Secours Services Publics 17, qui milite toujours pour le retour de l'eau en régie publique, publiera un livre blanc dans les prochains jours. Avant le vote du Conseil municipal, fixé au 17 décembre, le débat n'a pas fini de vivre.

Partager cet article

Repost 0
Published by CEP 17
commenter cet article

commentaires